Imprimer

La Carrosserie Bovet & Fils SA a été fondée le 2 février 1992 par Pierre Bovet. Ce dernier, installé depuis peu dans la Broye fribourgeoise, a l’opportunité de racheter la Carrosserie Johnny, à Cugy. Bien qu’il ne connaisse encore que peu de personnes dans la région, il décide de relever le défi d'entrepreneur, défi qui ne lui est pas totalement inconnu puisque, auparavant, il dirigeait, avec un associé, une carrosserie dans la commune d’Ependes.

Au commencement des activités, la nouvelle entreprise comptait trois employés : Pierre à la peinture, un ouvrier tôlier et un apprenti. Au fil des années, le nombre a atteint les sommets de neuf collaborateurs. En effet, la réparation demande, à cette époque, bien plus de temps et de main d'œuvre. Par la suite, les effectifs ont varié pour se trouver entre trois et cinq personnes à plein temps.

En 1995, la carrosserie investit dans une nouvelle technologie : le ponçage à sec. C’est une technique moins dangereuse pour la santé du personnel, moins fatigante, plus propre, plus rapide, la qualité du travail fourni est égale voir meilleure qu’avec l’ancienne méthode et, surtout, elle n’emploie pas d’eau, ce qui est plus écologique.

En 1999, suite à son agrémentation à une marque allemande, la Carrosserie Pierre Bovet SA adopte la peinture à l’eau. En effet, c’est une condition sine qua non pour faire partie du cercle très fermé des partenaires de la marque de prestige. Pendant la même période, la petite PME rejoint les réseaux des réparateurs agréés de plusieurs assurances.

En août 2001, après avoir obtenu son CFC de tôlier en carrosserie, Sébastien rejoint l’équipe pour débuter un apprentissage de peintre en automobile qu’il réussira deux ans plus tard. Une fois ses deux diplômes en poche, il décide de rester à Cugy auprès de son papa.

Entre temps, de nouvelles techniques entrent sur le marché suisse. C’est l’ère du débosselage sans peinture. La carrosserie Bovet décide d’investir dans ce nouveau procédé et paie une formation de débosseleur à Sébastien en 2009.

Au niveau de l’outillage peinture, l’évolution technologique suit également son cours. Il est maintenant possible de s’équiper de photos spectromètres facilitant la reproduction des teintes. En 2011, Pierre et Sébastien font l’acquisition de cet outil.

En 2013, avec la bureaucratisation du métier, les locaux administratifs ont été agrandis et modernisés. Dans la même période, les plafonds ont été équipés d’un éclairage plus performant. L’éclairage étant une composante importante pour la réussite des teintes de voitures.

En 2014, après avoir passé 22 ans à la tête de l’entreprise dont 12 années en étroite collaboration avec son fils Sébastien, Pierre a décidé au début 2014 de passer le relais à son fils.

Les nouveaux véhicules se voulant toujours plus performants, les matériaux utilisés migrent vers des matières plus légères, c’est pourquoi une zone de l’atelier sera dédiée exclusivement à la réparation aluminium avec l’acquisition de tout l’outillage nécessaire en 2017.

En 2018, après plus de 30 ans de bon et loyaux services, la cabine de giclage doit être changée. L’investissement est important mais capital pour pouvoir assurer la continuité d’un service de qualité.